Les origines du CEL
La 2GM et la reprise
Les années Hanocques
Les 2000 glorieuses
Le CEL devient EL

Les origines du C.E.L.

Dès 1907, on retrouve les premières traces d'une activité escrime à Lisieux avec un gala donné au théâtre par les membres de la salle du Professeur BAHAU. Cette activité ne faiblit pas puisque le Pr BAHAU fait disputer un challenge d'épée et de fleuret à ses élèves dans la cour du collège en 1911.  Ils participent ensuite à la kermesse de la Goutte de Lait dans les jardins de l'Etoile en 1922. 
Après la Première Guerre Mondiale, la salle BAHAU a repris ses activités (5 rue Olivier, passage actuel entre les jardins du Doyenné et de l'Evêché). Elle compta une escrimeuse de talent en la personne de Mme DUTTWEILLER-DUFOUR, qui en 1927 participa à la finale du Championnat de France professionnel à l'épée et qui reçut les éloges des prestigieux Maîtres d'Armes que furent Lucien GAUDIN et JJ RENAUD. 
 
Mais c'est en 1927, le 22 janvier exactement, sous l'impulsion de Mr VERGNE, armurier Rue Pont-Mortain, qu'est fondé le CERCLE D'ESCRIME DE LISIEUX. Après une ou deux années d'activités, il subira une éclipse jusqu'au  27 JANVIER 1937, date à laquelle la société a été reconstituée, suite à l'arrivée à Lisieux de Georges LEROY, ancien notaire à Rennes et membre du Comité Directeur de la Fédération Nationale d'Escrime. Il retrouvait Mr DE TREMAUDAN, président du tribunal, qu'il avait connu à Rennes lorsque celui-ci faisait ses études de droit. Georges LEROY fit la connaissance de Raoul CARLIER, professeur de mathématiques au Collège Marcel Gambier, qui arrivait du nord où il pratiquait l'escrime avec succès et de Mr VERGNE qui avait créé la société en 1927. Autour d'eux, on retrouvait Mrs PIEL, VIVIEN, le Dr HAUTECHAUD, médecin à Fervaques décédé en déportation, ainsi que le Dr PREVOST, qui sera le second président du CEL. 
Les assauts avaient lieu dans la caserne Chazot, situé rue du Bouteiller, où la ville possédait une grande salle. A cette époque, le CEL faisait surtout des rencontres à l'épée avec les clubs normands d'Alençon, Flers et Saint-Lô. Le Cercle était entraîné par l'adjudant DERENNE de la garnison de Caen, et essentiellement composé d'adulte.  

Pendant et après la Seconde Guerre Mondiale

Pendant l'occupation, le Cercle d'Escrime de Lisieux allait faire preuve de beaucoup de dynamisme et de vitalité en organisant de Grands Tournois à l'épée avec la participation de champions venant de Paris. Le public Lexovien assista en grand nombre à ces tournois qui eurent lieu dans la Halle au Beurre en 1941 & 1942 puis dans le Jardin Public en 1943. Le CEL s'était paré au printemps 1942 de 3 titres de champion de Normandie et l'effectif du club, sous la conduite du maître MESLIN était de 45 tireurs parmi lesquels des jeunes scolaires. Au début de l'année 1944, le CEL se voyait attribuer l'un des 30 centres scolaires d'escrime créés sur le territoire national. Ce fut la preuve que le club augeron était l'un des plus dynamiques cercle de province. 
 
A la libération, l'activité du CEL n'a pas repris immédiatement. Il faut dire qu'il avait payé un lourd tribut lors des bombardements avec la perte de son maître d'armes, de nombreux membres, de son local et de son équipement. Ce n'est qu'en 1949, dans une salle d'arme de la Maison des Jeunes, à l'Hôtel des pèlerins, que le CEL, reconstitué par le dévouement de messieurs CARLIER et LEROY, a repris ses activités. Le club ne compte alors que quelques membres adultes. Certains participent à des tournois régionaux, comme Raoul CARLIER. 
 
En octobre 1951, Maître ETOURNEAU arrive au CEL. Son arrivée et l'organisation du Challenge GEST (en hommage au maître d’armes du club disparu durant la guerre) en février 1952 marquent la véritable renaissance du CEL et doivent être l'occasion d'un nouveau départ. Cependant l'effectif du club ne reste constitué que d'une poignée d'adultes et de quelques jeunes. En 1954, devant le nombre de plus en plus faible des adhérents, Maître ETOURNEAU doit suspendre ses cours. Pour sa majorité, en décembre 1957, le Cercle d'escrime de Lisieux, constitué de messieurs FOUSSARD, CARLIER, DONVAL, KELTOVSKY, du couple CHENAUD et de quelques jeunes, s'est offert un appareil de contrôle électrique des touches à l'épée. 
 
En 1962, le CEL retrouve la maison des Jeunes et s'installent dans ses nouveaux locaux. Mr CARLIER, grâce à son audience auprès de la jeunesse, contribue à augmenter le nombre des adhérents, mais l'effectif ne dépassera jamais la vingtaine. Un effectif dans lequel on retrouvera le jeune Michel Hanocque.  

Les années Michel Hanocque (1967-2001)

Formé au club depuis octobre 1958, c'est tout naturellement que messieurs FOUSSARD & CARLIER, alors dirigeants du CEL, se tournent vers ce jeune étudiant en EPS au CREPS d'Houlgate pour remplacer Maître ETOURNEAU, nommé à PARIS en 1967. Cet étudiant, il s'agit de Michel HANOCQUE. Les méthodes pédagogiques changent ; les jeunes sont tout de suite placés en situation d'assaut. L'entraînement a maintenant lieu deux fois par semaine. L'effectif passe rapidement de 16 à 30 licenciés. En 1969, le journal OUEST-FRANCE titre "Avec le concours de Michel HANOCQUE, le CEL prend un nouvel essor". 
       Au printemps 1971, c'est l'ouverture du centre d'initiation scolaire avec deux classes de cours moyen à l'école Jean Macé. Le centre tourne sur les différentes écoles primaires de Lisieux, à raison d'un trimestre par école. C'est grâce à ces initiations que le CEL accueillit dans ses rangs un jeune tireur qui allait porter haut les couleurs du club augeron, Hervé LE BARBIER. 
     Le 21 avril 1972, avec le décès de Mr CARLIER, le Cercle d'Escrime de Lisieux voyait disparaître l'un de ses fondateurs et animateurs. Les grands tireurs du club, tels que Christophe KALADJI, Anita PREVOST, Benoît DUSSAUGEY... prennent alors des responsabilités au Comité du club, structuré en commissions, pour épauler Henri FOUSSARD, président, et Michel HANOCQUE, maître d'armes. 
    En 1973, après 20 ans au poste de président du club, Henri FOUSSARD quitte ses fonctions et passe le flambeau à Michel HANOCQUE qui cumulera les fonctions de maître d'armes et Président. Pour son dévouement et son temps passé au club, Henri FOUSSARD est nommé Président d'Honneur du club à l'unanimité générale. L'accroissement de l'effectif se poursuit. Hervé LE BARBIER remporte la compétition ponctuant le cycle d'initiation à l'école Jean Moulin. Une première victoire qui en appellera des centaines d'autres. Pour rappeler le souvenir de celui qui alliait dynamisme, compétence et action en direction des jeunes, le Cercle d'Escrime crée une compétition de fleuret, ouverte aux cadets, qui se déroulerait tous les ans, le Mémorial Raoul CARLIER
   En 1976, c'est l'année des premiers succès pour la nouvelle génération : Olivier PIEDERRIERE, Hervé LE BARBIER & Nathalie BREZOT sont champions de ligue.  En 1977, c'est le premier succès collectif avec la victoire au Challenge Santé-Sobriété, que le cercle a créé en liaison avec le Comité départemental de Lutte contre l'Alcoolisme. Parallèlement à ces résultats sportifs encourageants, les parents prennent petit à petit des responsabilités dans la gestion du club. 
     Hervé LE BARBIER devient le meilleur épéiste Bas-Normand en remportant en 1978 le Challenge du Souvenir et le challenge de la Ville de Caen, et, en 1979, le premier Mémorial FOUSSARD que le CEL a créé pour honorer son ancien président, décédé durant l'été 1978. Hervé sera champion interrégional l'année suivante à Laval : des premières lignes à un palmarès qui allait bientôt être plein. 
    Lors de l'Assemblée Générale de 1979, Renaud GLASSON reçoit le 1er Challenge du Mérite du CEL, destiné à récompenser à la fin de chaque année le tireur qui aura été le plus méritant, non seulement par ses résultats sportifs, mais aussi par son travail et sa participation à l'animation du club. Fin 1979, le CEL crée avec le concours de la municipalité, le Challenge de la Ville de Lisieux : compétition se déroulant sous la forme d'un relais aux trois armes. Le CEL organise à ce moment 4 compétitions (Mémorial CARLIER, Mémorial FOUSSARD, Challenge Santé-Sobriété, Challenge de la Ville de Lisieux) par an. Ces épreuves ne vont cesser de prendre de l'importance pour figurer au calendrier national de la Fédération Française d'Escrime. 
      A ce même moment, le CEL obtient une salle d'armes, l'une des petites salles annexes du Gymnase Alain Mimoun qu'il devra partager avec le club de boxe et le club d'haltérophilie. Cette salle lui permet enfin de se sentir chez lui, d'installer d'une manière fixe les pistes électriques aériennes, de mettre en place des cours de niveaux déterminés par le passage des brassards de l'escrimeur, dont c'est l'introduction dans l'organisation pédagogique du club. Les grands tireurs vont jouer le rôle d'aides-moniteurs, faisant profiter les jeunes de leur expérience, assurant la pérennité et la relève du club. 
 
    En janvier 1981, Christian GLASSON succède à Michel HANOCQUE à la tête de la présidence. Le nouveau président  étoffe et diversifie l'équipe dirigeante. Au printemps 1981, le CEL renoue les relations avec les escrimeurs anglais, dans le cadre du jumelage des deux villes. Les succès sportifs se poursuivent, autant individuellement, avec de nombreux titres régionaux (les victoires de François LE GALL et d'Yves DOLPIERRE aux championnats Interrégionaux), que collectivement avec les victoires dans les Challenges Santé-Sobriété, de la Ville de Lisieux. Les filles (Adeline Guillotin, Florence Pagny, Catherine Léon, Christel Porcher, Fabienne Durand, Sophie Lepelletier & Anne Le Gall)  réussiront l'exploit d'être doubles championnes interrégionales par équipe cadettes et juniors deux années de suite en 1983 & 1984. 
      Après s'être affirmé sur le plan régional et interrégional, le CEL se manifeste au plan national avec la 60è place d'Hervé LE BARBIER au classement national et les 3èmes places de François LE GALL et de Renaud GLASSON aux championnats de France UNSS en 1984.  Laurent Guimier décroche lui la médaille d'argent lors des championnats de France UGSEL en 1986.
     Dotée d'armoires de rangements et de répétiteurs de touches depuis 1982, la salle d'armes est équipée depuis 1985 d'un plancher ; les conditions d'entraînement sont optimum, mais l'accroissement de l'effectif, qui dépasse la centaine, rend bien souvent cette salle trop petite !
         L'année 1987 sera marquée par les manifestations de la célébration du cinquantenaire du CEL, avec une exposition "souvenirs" à la MJC de Lisieux et l'organisation des Championnats de France UNSS. Elle verra : la mise en place d'une section de sports-études au collège Marcel Gambier, avec le concours du Comité du Calvados (section qui disparaitra début des années 1990 faute de budget), l'accroissement des heures d'entraînement dans la salle d'armes, ainsi que l'utilisation du nouveau complexe de Hauteville, avec deux gymnases communiquant, entièrement équipés de matériel d'escrime pour recevoir plus de 180 tireurs évoluant sur 19 pistes, comme ce fut l'occasion du Mémorial CARLIER et de la coupe LE LAY. Sur le plan sportif, on retiendra la nouvelle progression d'Hervé LE BARBIER au classement national (49è) et la qualification pour le Challenge MARTINI des deux mousquetaires, Laurent GUIMIER et Mikaël SIMPOIS.
        Lors de l'Assemblée Générale de janvier 1988, Christian GLASSON, après 9 ans de présence au club, laisse sa place à Pascal VERROLLES, nouveau président d'une équipe dirigeante élargie et motivée. Quelques semaines plus tard, nous vivrons un Mémorial FOUSSARD exceptionnel par le nombre et la qualité des participants, mais aussi, par le fait qu'Hervé LE BARBIER y terminera 3è et 1er français, accédant de ce fait à la 2è série nationale. Une belle façon de fêter ses 15 ans de pratique d'escrime avec son ami, Patrick DUVAL ("Dudu") qui compte également 15 ans d'escrime cette année-là. Cet anniversaire a été célébré lors de la soirée qui a suivi le 8è match de jumelage LISIEUX-TAUTON, au mois de mai. 
           L'année 1989 a été celle de la femme. Les filles ont été triples championnes de ligue (des cadettes aux séniors), championnes interrégionales en cadettes, 10è aux championnats de France 2è division sénior, 12è en junior, 17è en cadette et surtout, médaillées de bronze aux Jeux de l'avenir. Liliane HALIMI devient en septembre la première femme présidente du CEL à la place de Pascal VERROLLES, parti à Dieppe pour raisons professionnelles.  La fin des années 1980 sera marquée par la naissance d’un petit journal au club, un bimestriel qui perdura jusqu’en 1998.
 
L'incroyable décennie 1990 !
 
            En 1990, pour la première fois de son histoire, le CEL a atteint le chiffre symbolique des 100 licenciés. Le mémorial FOUSSARD avec une participation nombreuse (145 tireurs) et de qualité (la presque totalité des tireurs de 1ère et 2ème série) est devenue l'un des plus beaux tournois français à l'épée et l'un des événements sportifs de la vie Lexovienne. Stéphanie Hanocque décroche la médaille de bronze au fleuret cadet lors des championnats de France UNSS.
           L'année 1991 aura été marquée par les performances de Samuel HAGLON, vainqueur de 3 tournois nationaux. Second au classement national à l'épée cadet, il est sélectionné aux championnats du Monde cadet, où il finit 25è, puis en équipe de France junior avec laquelle il a disputé les tournois de Coupe du Monde. Une première pour le club !
              L'année 1992 fera date dans l'histoire du CEL avec la réussite de l'organisation des Championnats de France universitaire d'escrime, l'aménagement d'une salle d'armes dotant le CEL d'un splendide outil de travail à la dimension de son rayonnement et de ses résultats, et le jubilé de son maître d'armes, Michel HANOCQUE, fêtant ses 25 ans de présence ininterrompu aux responsabilités technico-pédagogique du cercle. A noter aussi que Samuel HAGLON finit 5è des championnats de France junior épée. 
            1993 aura été pour le CEL une année de transition sans histoires avec toujours un effectif au-dessus de la centaine, des animations, des succès sportifs, en particulier ceux de Florence PAGNY et d'Hervé LE BARBIER, présents au niveau national. Un succès important sera à noter : la médaille de bronze gagnée par Samuel HAGLON lors des championnats d'Europe junior à Estoril au Portugal ! Une autre première pour le club ! Cela contrastera avec l'amertume liée au départ du poulain augeron à la fin de saison faute d'avoir pu lui offrir les moyens financiers nécessaires à sa carrière internationale. 
           L'année 1994 a été celle de l'épée puisque le Mémorial FOUSSARD précédé d'un Masters par équipe, à l'occasion des 15 ans, battra tous les records de participation avec 173 tireurs. Le CEL empochera les 4 titres seniors de champion de Ligue à l'épée (individuel et équipes hommes & femmes) et sera de ce fait, reconnu par le Conseil Général du Calvados comme l'un des grands clubs sportifs du département.  Début juillet, Florence PAGNY et Patrick DUVAL s'unissent sous la haie des épées Lexovienne. Lors des Championnats de France UNSS, Stéphanie Hanocque décroche la médaille de d'argent au fleuret minime.
          En 1995, le CEL enregistre de nouveaux brillants résultats sportifs : 7 titres de champions de ligue par équipe, 2 équipes classées en 1ère division aux championnats de France ainsi que 3 tireurs (Stéphanie HANOCQUE, Samuel RABEC & Hervé LE BARBIER) qualifiés en tournoi de Coupe du Monde. On note la réduction inquiétante du nombre de dirigeants. L'équipe de fleuret dame junior composée de Stéphanie HANOCQUE, Estelle GONDOUIN & Virginie MOTTE décroche la première médaille du club lors d'un championnat de France fédéral en terminant 3è en N2.
                En janvier 1996, Liliane HALIMI quitte la présidence après 6 ans de bons et loyaux services. Hervé LE BARBIER lui succède et prend en charge les destinées de son club de toujours qui l’a vu devenir l’un des meilleurs épéistes français depuis ses débuts en 1973. Il étrennera son nouveau titre de président en terminant 7è d’un « Foussard » de tous les records avec plus de 200 participants ! Lors de l'année 1996, Mathieu GOSSELIN devint champion de France UNSS de fleuret minime. Estelle GONDOUIN décroche la médaille de bronze au fleuret junior. 
        En 1997, pour sa 60ème année d’existence, le CEL remporte son premier titre de champion de France grâce à son équipe d’épéiste masculine sénior N3 composée d’Herman CHAUME, Samuel RABEC, Hervé LE BARBIER & Patrick DUVAL.
            1998 a vu le CEL se maintenir à son meilleur niveau avec d’excellentes performances sportives dont la médaille de Bronze de l’équipe d’épée féminine sénior (Julie HANOCQUE, Florence DUVAL, Laurence LESSARD, Caroline JAMES) aux championnats de France 3ème division et la qualification de Stéphanie HANOCQUE aux championnats de France 1ère division sénior individuelle fleuret, la nouvelle réussite des organisations du club et en plus la création d’un emploi jeune d’aide éducateur et d’un emploi solidarité d’agent d’accueil et d’administration. N'oublions pas également Benoît PUCEL & Alexandre ROUSSEL avec l'équipe de fleuret homme minime de Basse-Normandie qui décrochent la médaille de bronze lors de la Fête des Jeunes en N2. Hervé LE BARBIER quitte la présidence pour laisser sa place à Catherine DE NEUVILLE.
                En 1999, François PUCEL remplace Catherine DE NEUVILLE à la présidence du club. 6 tireurs reviennent médaillés des championnats de France dont l’équipe d’épée féminine sénior (Julie HANOCQUE, Florence DUVAL, Laurence LESSARD, Caroline JAMES) pour la 2ème année consécutive et le titre de champion de France fleuret minime N2 par équipe gagné par Alexandre ROUSSEL et Maxime TAUPIN lors de la Fête des Jeunes avec l'équipe Bas-Normandes, 3 se qualifient pour le championnat de France 1ère division et 1 tireur réussit le diplôme d’arbitre national. Enfin le Foussard des 20 ans a été celui de tous les records.  Le CEL se dote également de matériel de sabre électrique.
 
                L’entrée dans le XXIe siècle est marquée par le titre de championne interrégionale au fleuret minime de Caroline BENSEGUENI. 21 ans après la création du Foussard et sa première victoire, Hervé LE BARBIER remporte une nouvelle fois le circuit national Lexovien. Il deviendrait quelques mois plus tard médaillé de bronze au championnat de France à l’épée vétéran. Le Foussard 2000 sera aussi marqué par la participation de 180 tireurs et la présence de deux champions olympiques (Patrick PICOT & Frédéric DELPA – 3ème de l’épreuve). C’est aussi un record de participation au mémorial Raoul Carlier et la Coupe Jeanne Le Lay (plus de 90 tireurs). Hourie FAVCT devient la 3e femme présidente du club, signe que l’escrime n’est pas un sport réservé aux hommes !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les 2000 glorieuses ...

      En 2001, le club prend un nouveau tournant avec le départ de Maître Michel HANOCQUE après plus de 30 ans au sein du CEL. Ce dernier quittant la Normandie pour le climat exotique de Nouméa pour raisons professionnelles. Daniel BARBOTTEAU devient le nouveau président du club. Maître Jacques DESPRES prend le relais du Maître HANOCQUE mais ne freine pas la progression des Lexoviens qui, par l’intermédiaire d’Hervé LE BARBIER, Florence DUVAL et Marion DAGORNE, en autre, continuent à décrocher de nombreuses médailles au niveau national et international. Patrick DUVAL et Hervé LE BARBIER illustrent parfaitement ce propos. A Cologne (GER) pour les championnats d’Europe vétérans à l’épée, les deux augerons terminent respectivement 6 & 8e ! Un mois plus tard, Hervé remportait son premier titre de champion de France à l’épée vétéran ! Point négatif pour le club c’est la non-organisation du Mémorial Carlier et de la Coupe Jeanne Le Lay, épreuve du calendrier fleuret cadet à cause de la forte concurrence des autres clubs du quart-ouest de la France pour accueillir cette épreuve de zone.
      L’année 2002 confirme le changement de statut du Cercle d’Escrime de Lisieux sur la scène nationale. Pour la première fois de son histoire, un belge inscrit son nom au palmarès du « Foussard », il s’agit de Yoêri VAN LAECKE. Côté Lexovien, la jeune Marion DAGORNE décroche la 7e place à la Fête des Jeunes minimes au fleuret avant d’intégrer le pôle espoir de Wattignies en septembre. Hervé LE BARBIER continue ses victoires. Honorant sa première sélection avec l’équipe de France vétéran lors des Championnats d’Europe par équipe à Anvers (BEL) où il finira avec ses coéquipiers 5e. L’augeron finira 3e des championnats de France épée vétéran quelques semaines plus tard. Jean-Pierre DESPORTES accède à la présidence.
       2003 fut une année importante pour le CEL. En plus de l’organisation traditionnelle du Mémorial Foussard – qui pour la 25e édition fut remportée par le valenciennois Ghislain DECOBECQ -, le club bas-normand se vu confier l’organisation des championnats de France épée cadet. Hervé LE BARBIER décroche son deuxième titre de champion de France à l’épée vétéran. En octobre, le mémorial Raoul Carlier-Coupe Jeanne Le Lay revient à Lisieux, pour un dernier tour d’honneur. Chez les filles, c’est la locale Marion DAGORNE qui remporte la dernière épreuve : sa deuxième victoire dans l’épreuve après celle de 2000 alors qu’elle n’était que minime. Une autre fleurettiste se fait remarquer à Lisieux, il s’agit de Marion FICHET. La jeune Lexovienne signe une belle 7e place au circuit national de Cabriès chez les juniors fin octobre. En décembre, Marion DAGORNE participe à la coupe du monde de fleuret cadet à Moers (GER) où elle prend la 26e place.  
       En 2004, Hervé LE BARBIER brille encore. Sélectionné pour la 2e fois en équipe de France vétéran, le bas-normand est allé chercher le titre de vice-champion d’Europe vétéran à l’épée à Bergame (ITA) avec les bleus en mai. Quelques semaines plus tard, sur sa lancée, le maréchal-ferrant décroche deux médailles de bronze aux championnats de France vétéran, l’une à l’épée et l’autre au fleuret ! 
       2005 est un grand cru pour les Lexoviens. Marion FICHET participe à 2 coupes du Monde, Marion DAGORNE à 1 coupe du Monde. Accompagnées d’Herveline LE BARBIER, les trois filles deviennent vice-championne de France N2 au fleuret dame junior. Hervé LE BARBIER récupère son titre de champion de France à l’épée vétéran : son 3è succès dans l’épreuve. La jeune Clara DUMARCHE devient championne de France N2 à l’épée dame minime avec l’équipe de Basse-Normandie. Le club poursuit sa domination régionale en décrochant 30 podiums lors des championnats de Ligue (fleuret & épée) dont 12 titres  ainsi que 4 titres de champion du Calvados. Le Mémorial Foussard continue de prendre de l’ampleur dans la vie des Lexovien. L’épreuve au calendrier du circuit national épée sénior est organisée pour la première fois au Parc des Expositions de Lisieux pour répondre à la forte affluence que connait le tournoi : 230 tireurs sur 34 pistes !
       En 2006, le club affole les compteurs aux championnats de Ligue fleuret et épée. Avec 41 podiums dont 16 titres, les augerons confirment leur statut de meilleur club bas-normand. De son côté, Hervé LE BARBIER décroche son 4e titre de champion de France à l’épée vétéran et une nouvelle médaille de bronze au fleuret vétéran. Marion DAGORNE, seulement junior, s’offre une très belle médaille de bronze aux championnats de France sénior N2. Par équipe, au fleuret, Marion DAGORNE, Marion FICHET, Florence DUVAL et Herveline LE BARBIER terminent 5e des championnats de France N2. Une place qui leur permet de se qualifier pour les championnats de France N1 : une première pour le club !
      La saison suivante, les quatre filles vont tout tenter pour sauver leur place en N1. Malheureusement elles tomberont contre une équipe du Vésinet, emmenée par Astrid GUYART, beaucoup trop fort malgré un public Lexovien venu en nombre les encourager au gymnase Cerdan. L’équipe ne sera pas reconduite les années suivantes avec les départs de Marion FICHET et Marion DAGORNE. Hervé LE BARBIER continue sa moisson de médaille aussi en 2007. Il termine 3e des championnats de France à l’épée vétéran. Le fleurettiste Pierre GAGNEPAIN, engagé au sabre avec ses camarades de la FAC de Caen devient champion de France Universitaire par équipe, sous la direction d’un maître d’arme bien connu à Lisieux, Florent DESPRES, fils de Jacques et de nombreuses fois champion de Basse-Normandie au fleuret sénior par équipe avec le club augeron. Chez les jeunes pousses Lexoviennes, une nouvelle génération émerge depuis déjà quelques saisons : Camille LE BARBIER, Clémentin LEVILLAIN, les sœurs FANET (Amandine & Mathilde), les frères BROUTE (Donatien & Willy), Charles DENIS, David DREUX, Timothée JOUIN, Konogan LE BARBIER, Alexandre MOTTE ou encore Sébastien MARQUES permettent au club d’aligner les résultats dans les catégories jeunes.
        En 2008, Hervé LE BARBIER passe à la vitesse supérieure. Il décroche son premier titre de champion de France fleuret vétéran ! Il tentera de réaliser le doublé fleuret-épée mais il se blessera au poignet lors de son travail quelques jours avant l’épreuve épée. Chez les jeunes, Charles DENIS va prendre la 10e place de la Fête des Jeunes au fleuret minime alors qu’il n’est que benjamin ! Le lendemain, par équipe, avec David DREUX et l’équipe bas-normande, il ira chercher la médaille de bronze en N2 de ces championnats de France. Du côté de nos étudiants, Marion DAGORNE, Marion FICHET, Antoine MAYEUR-GUILLOU & Pierre GAGNEPAIN iront chercher les médailles de bronze lors des championnats de France universitaire, respectivement au fleuret dame et fleuret homme par équipe. Ivan TREVEJO, vice-champion olympique avec Cuba en 1996 remporte le « Foussard ».
      2009 marque la fin de l’ère DESPRES au cercle d’escrime de Lisieux qu’il décide de quitter après 8 saisons. Comme cadeau de remerciement, les tireurs Lexoviens ont décroché de nouveaux résultats. Florence DUVAL, pour sa première année en vétéran, décroche son premier titre de championne de France à l’épée. Hervé LE BARBIER termine 2nd des championnats de France fleuret vétéran et 1er à l'épée !  Chez les jeunes, Charles DENIS confirmera les espoirs placés en lui en décrochant la médaille de bronze lors de la Fête des Jeunes au fleuret minime. Nouveau record pour le CEL (le précédant étant la 7e place de Marion Dagorne en 2001) ! Un record, Sébastien MARQUES et Alexandre MOTTE vont en décrocher un autre lors de cette Fête des Jeunes. Au sein de l’équipe de Basse-Normandie, les deux augerons iront chercher la médaille de bronze à l’épée homme en 1ère division ! On retiendra également la belle performance de Camille LE BARBIER, fille d’Hervé qui prend la 5e place des championnats de France fleuret cadet. En plus du Mémorial Foussard,  le CEL fut l’organisateur des championnats de Ligue fleuret. Le club confirma sa suprématie sur la scène régionale en décrochant 31 podiums dont 14 titres (épée & fleuret).
 
L'arrivée de nouveaux maîtres...
   Deux nouveaux maîtres d’armes arrivent, en septembre 2009, en remplacement de Jacques DESPRES ; signe que le club continue de grandir. Il s’agit des Maîtres Florent DESPRES, fils du précédent et Benoît FRETARD. Avec eux, la nouvelle génération continue sa progression. Florence DUVAL réalise le doublé. Elle conserve son titre de championne de France gagné la saison précédente.  Elle termine 3e des championnats de France fleuret vétéran. Hervé LE BARBIER termine 3e à l’épée homme vétéran. Mais un autre LE BARBIER attire les regards en cette saison 2009-2010. Après sa sœur, Camille l’an passé, c’est au tour de Konogan de signer un très beau résultat. Seulement cadet, le Lexovien a décroché le titre de champion de France N2 junior. Dans le même temps, l’équipe des jeunes épéistes (Alexandre MOTTE, Sébastien MARQUES, Pierre-Louis FRETARD & Konogan LE BARBIER) commence à récolter de beaux résultats. Invaincu sur les scènes régionales et interrégionales, les quatre augerons terminent 3e des championnats de France N2 cadet. Chez les minimes, avec l’équipe Bas-Normande, Charles DENIS & Jérôme HENSSIEN reviennent bronzé de la Fête des Jeunes au fleuret minime N2. Du côté de la vie du club, un nouveau journal voit le jour sous l’impulsion d’Alexandre MOTTE, Sébastien & Françoise MARQUES : la Gazette de l’Escrimeur Lexovien.
     2011 marque de nouveaux succès pour le CEL. Et pas des moindres ! Florence DUVAL devient vice-championne d’Europe à l’épée vétéran ! C’est la 3e médaille sur la scène européenne du CEL. De son côté, Hervé Le Barbier termine une nouvelle fois 3e des championnats de France épée vétéran. L’équipe épée (FRETARD, MOTTE, MARQUES, LE BARBIER) réalise de nouveaux exploits : les augerons décrochent la médaille de bronze aux championnats de France N1 junior en s’offrant le scalpe d’équipes comme St-Gratien alors que seul Konogan est junior ! Quelques semaines après, les 3 épéistes (FRETARD, MOTTE, MARQUES) signent une nouvelle médaille en devenant vice-champion de France N2 épée cadet. En individuel, Alexandre MOTTE termine 7e des championnats de France N1 cadet. Pour remplacer le Challenge du Mérite qui n’était plus disputé, l’équipe de la Gazette met en place le Challenge de l’Escrimeur Lexovien. La première édition est remportée par Florence DUVAL.
      La saison 2011-2012 fut celle de tous les exploits pour le club Bas-Normands. Hervé LE BARBIER dispute en octobre son premier Championnat du Monde à Porec (CRO). Il termine 19e de l’épreuve épée homme vétéran. Charles DENIS remporte en janvier la coupe d’Europe de fleuret cadet à Bratislava (SLO) avant de devenir deux mois plus tard Champion d’Europe par équipe et médaillé de bronze en individuel. Florence DUVAL décroche une nouvelle médaille d’argent aux championnats d’Europe épée vétéran par équipe. En juin, le club affole les compteurs au niveau national avec 4 titres de champions de France (Hervé LE BARBIER à l’épée homme sénior N3 & épée vétéran, Florence DUVAL à l’épée dame sénior N3 & fleuret vétéran), 2 médailles d’argents (Hervé LE BARBIER au fleuret vétéran et l’équipe épée vétéran : Hervé LE BARBIER, Patrick DUVAL, Serge DREUX), ainsi que 4 médailles de bronze (Youri JARDEL au fleuret minime par équipe, Amandine MARQUES & Camille HENSSIEN au fleuret minime par équipe, Hervé LE BARBIER & Patrick DUVAL au fleuret vétéran par équipe et Florence DUVAL à l’épée vétéran). Sans oublier, Konogan LE BARBIER qui finit 8e des championnats de France N1 junior. Sur la scène régionale, Lisieux écrase la concurrence en remportant les 4 titres majeurs au fleuret sénior (fleuret homme & dame, individuel & équipe). Mieux que ça, le CEL fait 1,2,3 en individuel chez les garçons comme chez les filles ! Au finale, la campagne des championnats de Ligue est conclue par 39 podiums dont 15 titres pour les augerons ! La fin de saison fut marquée par le départ de Charles DENIS du club, espoir du fleuret français pour le club d’Aubervilliers.
            En 2013, une nouvelle génération pointe son nez : les minimes Sébastien MOTTE & Camille HENSSIEN enchaînent les résultats sur la scène nationale minime. Nathan FOUGY, pour sa première saison à l’épée, finit 5e du circuit national junior de Paris avant de devenir Champion de France N2 cadet ! On note aussi le retour de Marion DAGORNE sur le devant de la scène Lexovienne. L’ancienne protégée du CEL s’offre une belle médaille de bronze lors des championnats de France N3 fleuret sénior. De son côté, Florence DUVAL continue d’amasser les médailles en décrochant deux titres de vice-champion de France à l’épée et fleuret vétéran. Mais celui qui aura marqué de son empreinte cette saison, encore une fois, c’est Hervé LEBARBIER. Le maréchal ferrant a réalisé la saison parfaite. Champion de France à l’épée vétéran pour la 7e fois (son 10e titre toutes armes & catégories confondues), il a également décroché la médaille de bronze au fleuret vétéran. Mais, il sera surtout devenu vice-champion d’Europe vétéran à l’épée et médaillé de bronze au fleuret ! C’est en toute logique qu’il remporta le Challenge de  l’Escrimeur Lexovien de l’Année. Du côté des grands évènements du club, le 35e Mémorial Foussard bat encore des records avec 263 tireurs (3e participations de France derrière Livry-Gargan & Laon) ! C’est le plateau le plus relevé jamais eu à Lisieux avec quasiment tous les meilleurs français ainsi que la participation du hollandais Bas VERWJILEN (12e des JO 2012, vice-champion de Monde). Le « Foussard » aura également été le circuit n°1 à l’épée sénior (coefficient de points le plus élevé), devant Nîmes & Livry-Gargan : une juste récompense à tous les efforts des bénévoles du club ! Ce « Foussard » de tous les records est remporté à Yvan TREVEJO, qui le gagne pour la 2nde fois. Il devient co-recordman du nombre de victoire dans l’épreuve avec Hervé LE BARBIER & Phillippe BOISSE. Le CEL s’est vu aussi confier l’organisation d’un nouveau circuit national : le Trophée des Belles Pommes, épreuve du calendrier vétéran fleuret & épée. Pour la 1ère édition, 199 tireurs sont venus aux gymnases Terray-Cerdan de Lisieux. Côté Lexovien, on note la victoire d’Hervé LE BARBIER au fleuret V2 et sa 3e place à l’épée V2. Florence DUVAL termine 2è à l’épée V1 & 3è au fleuret V1.

Le CEL devient ESCRIME LISIEUX

         La fin de saison 2012-2013 est marquée par l’élection d’un nouveau logo et d’un nouveau nom : « Escrime Lisieux ». Ce nouveau nom s’inscrit dans la dynamique du club qui depuis des décennies tente de démocratiser l’escrime auprès de la population Lexovienne. Le terme « Cercle » étant encore trop souvent connoté avec des petits clubs fermés et élitistes, il paraissait logique qu’il disparaisse pour montrer que ce sport est, à l’image du foot ou du cyclisme, un sport populaire qui se pratique à tous âges & de toutes origines. Car après tout, que ce soit sous l’appellation « Cercle d’Escrime de Lisieux » ou « Escrime Lisieux », le club se veut une grande famille où la convivialité est le maître d’ordre et où chacun peut s’épanouir.
           Lors de la saison 2013-2014, les léopards, fraîchement renommés, ont une nouvelle fois trusté les podiums. Lors des championnats de Ligue épée à Hainneville, Escrime Lisieux bat un nouveau record en décrochant pas moins de 10 titres. Sur la scène nationale, Nathan Fougy termine 7e des championnats de France N1 junior, le meilleur résultat Lexovien cette saison. Par équipe, les épéistes juniors (A.Fretard, N.Fougy, S. & A.Motte) remportent la médaille de bronze lors des championnats de France N2. Enfin, au niveau international, si plusieurs Lexoviens ont participé à des coupes d'Europe (N.Fougy, A.Fretard, S.Motte, A.Marques), c'est Florence Duval qui a excellé en devenant Championne d'Europe épée vétéran par équipe !  En juin, après plus d'une décennie de présidence, Jean-Pierre Desportes cède la place à Alexandre Motte. A 19 ans, il devient le plus jeune président du club.
            Les jeunes prennent le pouvoir en 2014-2015. Et cette nouvelle génération est incarnée par Nathan Fougy. Le jeune épéiste Lexovien brille à l'international. Décrochant la médaille d'argent à la coupe du Monde épée junior de Riga (LET) en février, il est remplaçant pour participer aux championnats du Monde. Aux championnats de France, il termine 5e en N1 junior et 41e en N2 senior. Amandine Marques avec l'équipe de Caen devient championne de France épée junior N2. En minime, Luc Gageat et Colin Hartvick décroche le bronze avec l'équipe bas-normande en N2 à la Fête des Jeunes. Les vétérans lexoviens continuent de briller : Hervé Le Barbier est médaillé de bronze aux championnats de France épée vétéran. Aux "Europe" vétérans, Florence Duval prend la 17e place. Enfin au niveau régional, Escrime Lisieux bat de nouveaux records. Avec 28 podiums dont 11 titres, le club assure sa suprématie régionale à l'épée et bat de nouveaux récords (précédent record : 20 podiums en 2014). La fin de saison est marquée par une fête de club aux couleurs d'une compétition par équipe 1 parent-1 enfant. Côté sportif, avec l'EC Caen, Escrime Lisieux lance l'ENE (Epée Normandie Excellence), une nouvelle structure permettant de former des équipes entre les deux clubs et  de rivaliser avec les grosses écuries de la scène nationale.  
 
 
Et maintenant ?  A vous d’écrire les prochaines aventures des Léopards Lexoviens !